Kôw Soy

During my short time in Chiang Mai (I’ll come back here in a few weeks) I was lucky to stay at one of my friend’s house, and even more lucky because her house was on Thanom Faham, which is known to be the « kôw soy road ».
Originally, kôw soy (or Kao Soi) is a Burmese influenced dish served all over northern Thailand and northern Laos. The Chiang Mai version has become a province speciality and is nowadays probably the most typical Chiang Mai dish.
It’s a curry-soup based dish made with both boiled and deep-fried egg noodles. It contains either chicken or beef, pickled cabbage, lime and shallots. The spicy sauce is slightly sweetened with coconut milk

Durant mon court séjour a Chiang Mai ( j’y reviendrais dans quelques semaines) j’ai eu la chance de loger chez une amie et l’heureux hasard fait que sa maison est situé sur Thanom Faham, qui est réputé pour être la « rue du kôw soy« .
Le kôw soy (ou kao soi) est un plat d’influence birmane que l’on trouve dans tout le nord de la Thaïlande et du Laos. La version que l’on trouve à Chiang Mai est devenu au fil du temps une spécialité de la province et est certainement aujourd’hui le plat le plus typique de la ville.
C’est un plat à mi-chemin entre un curry et une soupe de part la consistance et les épices de sa sauce. Il est composé de nouilles cuites de deux façons différentes (bouillies pour celles qui baignent dans la sauce et frites pour celles servies sur le dessus du plat) et de poulet ou de boeuf, et est généralement servis avec du choux mariné, des échalotes et du citron vert. Un peu de lait de coco est ajouté à la sauce pour l’adoucir légèrement…

As I said (and I’m trusting the locals here) you’ll find the best on Th Faham, a riverside street east of the old city. There’s a few here and my two favourites are just a stone’s throw away from each other.
My winner, Kao Soi Lam Duan, is easily missable if you don’t look carefully. It’s the local favorite because it’s the most spicy (and furthermore, the most tasty).

Comme je l’ai dit (et à en croire les locaux) on trouve les meilleurs kôw soy sur Th Faham, une rue qui longe la rivière à l’est de la vieille ville. Il y en a plusieurs le long de la route et mes deux favoris se situent à un jet de pierres l’un de l’autre.
Mon préféré, Kao Soi Lam Duan, est facilement manquable si on ne regarde pas attentivement. Le kao soi ici est un des plus épicés (est donc plus savoureux) et c’est pour cette raison qu’il est parmi les préférés des Thaïs.

IMG_0613

On walking in, you will pass by the big sauce pot whose contents have been cooking slowly probably for a few hours already, just waiting for you. The balance between the spices and the coconut milk in the sauce is just perfect here, the chicken is so tender so that it’s almost melting and the nice crispiness of the deep-fried noodles brings the dish to an upper level.

En entrant on passe à coté de la grande marmite de sauce qui cuit lentement depuis plusieurs heures et qui n’attend que vous. La délicate balance entre les épices et le lait de coco est juste parfaite ici et le poulet qui nage dans la sauce est si tendre qu’il fond dans la bouche. Les nouilles croustillantes parsemées sur le dessus finissent d’envoyer le plat au niveau supérieur.

IMG_0617

The second one, Kao Soi Sameu Jai, is just about 50m further on the other side of the road. The only criticism for me here is that it’s less spicy than its neighbour,  and that’s also why the place is more popular with foreigners. Other than that it’s a very good version too and still one of Chiang Mai’s best.

Le second, kao soi sameu jai, se situe à peine 50m plus loin de l’autre coté de la route. La chose chose que je reprocherais à celui-là est qu’il est moins épicé que celui de son voisin, et c’est aussi pour cette raison que l’endroit est plus populaire parmi les étrangers. À part ça, il est très bon et reste un des meilleurs à Chiang Mai

IMG_0621IMG_0627

For a real kôw soy experience, spend your day trying each bowl you’ll find on the road so you can select your favorite.

Pour choisir son préféré, la meilleure solution est de passer la journée à essayer un bol à chaque vendeur que vous trouverez le long de la rue.

Publicités
Catégories : Thailande | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :